Bienfaits de la méditationQuelle que soit la technique choisie, toute pratique de méditation est susceptible de nous apporter de nombreux bénéfices au quotidien.

Certains choisissent de faire une retraite plus ou moins longue dans un centre pour apprendre une technique particulière (comme la Vipassana, la Pleine Conscience ou le Zazen, entre autres). D’autres préfèrent inventer ou créér leur propre rituel à partir d’informations glânées autour d’eux ou dans les livres, ou encore en suivant leur propre ressenti.

Certains vont s’engager à méditer une heure par jour, d’autres s’en tiennent à quelques minutes. Peu importe la durée, l’importance est plutôt dans la régularité.

Qu’est-ce que cela nous apporte de méditer? Pourquoi médite-t-on? Avec la pratique, avec le temps, tout méditant prendra conscience que la méditation touche plusieurs domaines de sa vie et de son être.

Meilleure connaissance de soi – La méditation est un chemin vers la connaissance de soi. Dans le silence de la méditation, les pensées, images, souvenirs, projections qui nous animent nous apparaissent plus clairement. Le va-et-vient permanent entre les souvenirs du passé et les projections du futur se fait jour. En y étant attentif, nous prenons conscience de nos schémas de fonctionnement, de nos préoccupations du moment. Méditer nous permet de mieux comprendre le fonctionnement de notre esprit, de voir en action cet esprit vagabond et indompté qui est le nôtre (on retrouve souvent dans les écrits l’image du « singe sautillant » pour décrire notre esprit qui passe de pensée en pensée tel un singe qui s’accroche de branche en branche).

Confiance de base – « S’asseoir » renforce la confiance en soi. Au fil de sa pratique le méditant trouve un espace, même s’il ne s’agit que d’un court répit dans l’affolement des pensées, dans lequel il peut se retrouver dans la globalité de son être, solide, stable, confiant dans ses capacités à faire face. « Je suis assis, je respire, je suis là ».

Intégration du passé – Pendant la pratique de la méditation, des souvenirs et des scènes du passé remontent à la surface de l’esprit. En les observant pour ce qu’ils sont (des souvenirs, des images d’un temps révolu), le méditant apprend peu à peu à les accepter, à les intégrer à sa connaissance, et prend ainsi du recul par rapport à son passé.

Meilleure projection du futur – Les pensées tournées vers le futur qui viennent à l’esprit du méditant lui permettent là aussi de faire le point, d’observer ses tendances, les directions que prend sa volonté. En les observant avec le recul de la méditation, il peut ainsi faire le tri, déterminer avec plus de discernement ce qu’il veut vraiment. Et ainsi de passer d’une action compulsive à une action plus réfléchie.

Responsabilisation de l’individu –  L’observation de notre esprit par la méditation nous permet de comprendre que nous sommes responsables de nos pensées et par là même de notre vie. La connaissance que nous en retirons de nous-mêmes nous permet de reprendre les rênes de notre vie, d’en accepter la responsabilité. Qui sème le vent récolte la tempête. La pratique de la méditation nous permet de comprendre que c’est nous qui avons planté les graines de ce que nous récoltons aujourd’hui. Les causes de ce qui nous arrive ne sont pas à l’extérieur mais à l’intérieur de nous. C’est moi qui me suis mis dans cette situation, c’est aussi moi qui pourrait m’en sortir.

Meilleure concentration – La méditation augmente la concentration du méditant. L’esprit est un peu comme un muscle que l’on entraîne. De la même façon que l’on renforce ses muscles dans une salle de sport en soulevant des poids, ramener encore et encore l’esprit vagabond à l’objet de la méditation (que ce soit la respiration, les sensations corporelles, ou tout autre objet) renforce sa capacité à rester tranquille, concentré sur un point.

Ethique de vie et contrôle de soi – Avec une pratique régulière, des « effets secondaires » positifs se développent dans la vie du méditant : amélioration du sommeil, de la digestion, du bien-être physique général. Des changements dans la vie quotidienne viennent structurer en quelque sorte la vie du méditant, lui donner petit à petit un cadre différent et viennent renforcer la concentration, aider la pratique méditative et par là-même le changement.

Intégration corporelle – Quelle que soit la technique de méditation employée, la méditation n’est pas une activité mentale désincarnée, le méditant médite dans son corps. En étant attentif à sa respiration et à ses sensations corporelles, le méditant vit son corps de l’intérieur, porte son attention sur son corps. Il a alors la possibilité de découvrir, de reconnaître les manifestations physiques de ses pensées et émotions. Au lieu de se laisser submerger par une émotion, de rester au niveau mental, il a alors la possibilité d’observer cette émotion au niveau physique (changement de la respiration, apparition de sensations corporelles particulières). L’observation de la respiration ou des sensations le replace dans le moment présent, le ramène à l’ici et maintenant, plutôt que de se laisser emporter dans la spirale émotionnelle ou dans la divagation d’un film mental.

En résumé la méditation, quelle que soit la technique adoptée, nous apporte des bénéfices dans les domaines suivants: meilleure connaissance de soi, confiance de base, intégration du passé, meilleure projection du futur, responsabilisation de l’individu, meilleure concentration, éthique de vie, contrôle de soi, intégration corporelle.

Vous avez aimé cet article? Laissez-moi un commentaire. Merci.

Vous voulez être informés des prochaines publications?
Inscrivez-vous à la NEWSLETTER
et recevez en cadeau une pause-détente
(format MP3 – 6 minutes)
* champs requis
Share Button

Ces articles peuvent vous intéresser