Cahier d'écriture pour liste d'enviesEcrire… pour faire le bilan de la semaine ou du mois, pour mettre des mots sur nos états d’âme, pour formaliser notre liste d’envies ou de choses à faire, pour se remémorer les moments importants, pour se raconter… Pour tout cela, j’ai retrouvé le goût d’écrire et j’ai toujours à portée de main mes deux cahiers d’écriture.

1. Mon cahier de développement personnel

C’est mon cahier de recettes. Je l’ai pris grand format pour pouvoir y dessiner si j’en envie, y coller des articles recueillis par-ci par-là. Une page – parfois deux – pour chaque recette ou exercice avec les mots qui me parlent le plus soulignés en couleur, des petits dessins, des collages.

C’est là que je note les affirmations sur lesquelles je travaille, ou bien les fleurs de Bach qui me font du bien, les huiles végétales que j’utilise, ma liste d’envies pour les années à venir, des compte-rendus de séminaires ou de séances collectives (comme le jeu de la transformation, par ex), mes listes de « positif du jour » ou bien encore des tirages de Yi King…

C’est là aussi que je fais certains des exercices que je trouve dans mes lectures de développement personnel, ces fameux exercices dont on se dit trop souvent qu’on les fera demain.

L’avantage d’écrire dans ce cahier, plutôt que sur des feuilles volantes qui finissent par se perdre, c’est que cela laisse une trace. C’est ma mémoire. Je peux toujours y revenir et j’y retrouve un exercice ou une citation ou une pensée qui va tomber à point nommé dans l’instant présent.

2. Mon journal de bord

Le format est plus petit, mais il est tout aussi coloré. C’est là que je note mes pensées, mes moments importants, mes progrès dans les différents domaines de ma vie (professionnel, social, physique…).

C’est dans ce cahier que je fais mes bilans hebdomadaires. Une fois la semaine, en général pendant le week-end, je prends un peu de temps pour faire le bilan de mes accomplissements, de ce que cela m’a apporté, ce que j’ai ressenti et ce qu’il me reste à faire pour continuer à avancer dans la direction que j’ai choisie (redresser la barre, changer d’objectifs, mettre en place un plan B, continuer…).

Parfois je feuillette ce que j’ai écrit dans les derniers mois et je prends conscience du chemin parcouru: ce qui me préoccupait il y a 6 mois n’est plus d’actualité, ce que je désirais il y a un an est là et je ne m’en étais rendue compte.

En conclusion, je vous encourage à écrire, à garder une mémoire de votre parcours. Offrez-vous un joli cahier, notez-y tout ce qui vous chante, faites-le pour vous.

Vous avez aimé cet article? Vous avez envie d’échanger? Laissez-moi un commentaire. Merci.

Vous voulez être informés des prochaines publications?
Inscrivez-vous à la NEWSLETTER
et recevez en cadeau une pause-détente
(format MP3 – 6 minutes)
* champs requis
Share Button

9 Comments

  1. Salut. C’est vraiment important le journal de bord et le journal intime. On se commémore de bons moments et les mauvais aussi avec le journal intime. En tout cas de beaux souvenirs y sont. Moi, mon journal de bord je le fais sur papier détachable afin de mieux les assimilé à d’autres notes. Ça aide à voir plus claire et faire de bonne remarque sur notre avancée. Et le bilan de la semaine, à ne jamais oublié. Au pire on fait un bilan par mois. J’ai bien aimé la méthode d’élaboration de votre journal de bord. La mienne présente juste quelques différences. En tout merci pour l’article. C’était intéressant à lire.

    Sorcier Barthélemy
  2. Génial, je vois que les grands esprits sont faits pour s’attirer. Je n’avais même pas lu ton article pour écrire le mien et on utilise la même méthode ^^

    Synchronicité quand tu nous tiens ^^

    Pascal
  3. Tu utilises deux cahiers différents ? C’est intéréssant comme idée, je connais de nombreuses personnes qui n’en utilisent qu’un (j’ai longtemps été de ceux la, maintenant je n’en ai plus) ! Quoi qu’il en soit, j’en profite pour te féliciter pour le blog award 🙂

    1. Merci Julien! Bah oui, 2 cahiers: celui où j’écris régulièrement, genre journal, pour noter mes impressions, mes moments forts, mes interrogations, et celui où je fais des exercices ponctuels ou bien où je note les affirmations sur lesquelles je veux travailler, où je complète ma life-list aussi! J’y retrouve plus facilement les choses, un peu comme un livre de recettes, plutôt que dans mon journal qui est plus mon compte-rendu de parcours.

      Christine Christine
  4. Merci pour ce rappel du cahier d’exercices, ça me rappelle que à l’adolescence quand j’écrivais dans mon journal intime, j’avais oublié. Avec le recul ça me paraît dans un autre temps, mais après tout pourquoi pas. Je vais aller me chercher un joli cahier à la papèterie.

    Elisabeth
    1. Oui, je vous encourage à le faire, offrez-vous le cahier de votre choix, avec une jolie couverture, plutôt grand format (pour moi c’est A4 pour le développement personnel, A5 pour le journal de bord), et commencez à écrire ce qui vous passe par la tête, même de simples notes si vous avez du mal à écrire. Ça peut être un bon point de départ vers le changement.

      Christine Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.