Vivre en couleursL’hiver est loin d’être ma saison préférée. Quand je regarde autour de moi, les gens dans les rues, les arbres dans les parcs, même les vitrines des magasins, je trouve que tout est globalement gris, noir, dans une sorte d’uniformité qui tend vers le sombre.

Le language associe souvent les couleurs avec nos humeurs ou nos états d’âme: certains broient du noir, d’autres voient rouge, certains sont fleur bleue et d’autres vont se mettre au vert…

Certaines études montrent un lien la grisaille (et le manque de lumière) et la dépression saisonnière. Les avis divergent sur l’influence des couleurs ou sur leur symbolique. Mais instinctivement on a tous plus ou moins notion de l’influence de la couleur sur notre moral.

Pour ma part, pour lutter contre la grisaille ambiante hivernale, j’ai choisi de vivre en couleurs.

Dans l’armoire

Il y a quelques années, un matin, j’ai été frappée en ouvrant mon armoire de voir que la majorité de mes vêtements étaient noirs, ou gris foncé, avec une touche de rouge par-ci par-là, mais tout de même globalement noirs! J’en ai eu assez et j’ai décidé de changer. Exit le manteau noir, j’en ai acheté un bleu électrique; exit l’anorak noir, j’en ai trouvé un rose tyrien; exit les pulls noirs, remplacés par des verts émeuraude, des beiges clair…

Une touche de couleur peut donner un coup de boost au moral. J’ai remarqué que lorsque je démarre une journée pas trop en forme, je me sens plus attirée par les couleurs sombres, mais si je me force un peu pour choisir des vêtements plus clairs et colorés, le ton de la journée en sera changé.

Il ne s’agit pas de ressembler à un arlequin, mais on n’est tout de même pas obligé de s’habiller triste!

Dans la maison

On n’est pas obligé non plus de vivre entre 4 murs blancs ou gris. Bien sûr on ne va pas tout repeindre à chaque fois que l’on change d’état d’âme mais on peut aisément ajouter nos couleurs au niveau de la décoration intérieure.

Un joli tapis bleu turquoise dans la salle de bain ou des serviettes de bain vert pomme, des bols bien colorés pour le petit déjeuner, un dessus de lit orangé, des cartes postales sur les murs…

Au bureau

Pour mon espace de travail aussi j’ai hissé les couleurs avec des cahiers roses, bleus, verts… et des post-it de plusieurs coloris. Et depuis quelques semaines sur ma « liste de choses à faire cette semaine », je stabilote en couleurs fluo les tâches accomplies plutôt que de les rayer en noir.

Dans l’assiette

« Plus vous avez de couleurs dans votre assiette, mieux c’est pour votre santé », dixit l’Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture. Les vitamines et nutriments tendent à correspondre à certaines couleurs (par exemple la vitamine C plutôt dans les fruits et légumes jaunes ou orangés, les antioxydants plutôt dans les bleus ou violets…). Pour en savoir plus, consultez ce document PDF.

En choisissant des aliments de différents groupes-couleurs, on a donc toutes les chances d’apporter toutes les vitamines nécessaires à notre organisme.

De plus il y a un côté ludique (et appétissant) à composer une belle assiette colorée. Au menu: des lentilles (vert foncé), de la quinoa (beige clair), des carottes au cumin (orange) et une salade de tomates (rouges), ou bien: des pois chiches sauce tomate (beige et rouge), des aubergines grillées (violet), une salade de mâche (vert foncé)…

En conclusion, pour en finir avec la grisaille de l’hiver, ajoutez de la couleur à votre quotidien!

Si vous avez aimé cet article, faites passer le message et laissez-moi un commentaire. Merci.

 

Vous voulez être informés des prochaines publications?
Inscrivez-vous à la NEWSLETTER
et recevez en cadeau une pause-détente
(format MP3 – 6 minutes)
* champs requis
Share Button

Ces articles peuvent vous intéresser