attente=détente« Attente = Détente »… la formule n’est pas de moi,  mais d’un grand nom de la sophrologie, le Dr Luc Audouin, un formateur que j’ai eu plaisir à entendre à plusieurs reprises.

Une formule toute simple, qui peut changer nos journées, une belle récette de gestion du stress.

J’entends souvent autour de moi des personnes qui disent ne pas avoir le temps de se détendre, ne pas avoir le temps de prendre le temps de se relaxer. Leurs journées semblent faites de courses à l’infini, une succession de tâches toutes plus urgentes les unes que les autres qui s’enchaînent jusqu’au soir où elles rentrent chez elles, épuisées, stressées, énervées, mais espérant tout de même plonger dans le sommeil du juste qui les préparera à recommencer demain, frais comme un gardon.

Et le plus souvent… c’est non. Le sommeil ne vient pas sur un coup de baguette magique, sous prétexte que c’est l’heure de se coucher. Le Dr Luc Audouin dit également « ne confiez pas votre sommeil à la nuit seule » et aussi « une bonne nuit de sommeil cela se prépare dès le matin« .

On ne peut pas courir toute la journée, être tendu, stressé quasi en permanence, et en même temps espérer terminer la journée frais et dispo, passer une bonne soirée et s’endormir comme un bébé. Certains y arrivent sûrement, mais ce n’est pas donné à tout le monde. Gérer le stress au quotidien, c’est pouvoir s’accorder tout au long de la journée des moments pour souffler, pour faire redescendre la pression.

Et c’est là qu’intervient le fameux « attente = détente« . « Je n’ai pas le temps de me détendre, de souffler un peu » n’est plus une excuse quand on regarde nos journées. Tout au long du jour, il y a des tas de moments où nous sommes en situation d’attente, où nous attendons (le bus ou le métro, que le film commence, que les pâtes cuisent, notre tour à la caisse du supermarché, la fin du téléchargement d’un fichier…).

Il s’agit tout simplement d’utiliser ces moments d’attente pour se détendre, pour s’offrir des mini-pauses, pour débrancher le pilote automatique et se reconnecter avec soi-même.

Comment? En 3 étapes:

  1. Prendre conscience des points de contact de notre corps avec son environnement
  2. Vérifier les 3 points de tension: les mâchoires, les épaules, les mains
  3. Prendre conscience de sa respiration

Exemple: Vous attendez de passer en caisse au supermarché?

  • Vous êtes debout, sentez vos pieds dans vos chaussures, les sensations au niveau des talons, des orteils. Vous êtes en appui plutôt sur le pied droit? le pied gauche? les deux?
  • Comment sont vos mâchoires? crispées? détentez. Et les épaules? Laissez-les se détendre. Et les mains? serrées sur la poignée du chariot?  sur l’anse du panier? Détendez.
  • Puis observez votre respiration. Soyez conscient de votre respiration, sentez l’air entrer et sortir de vos narines, juste pour observer.

Exemple: Vous attendez au cinéma que la séance commence? ou chez le médecin?

  • Vous êtes assis, sentez vos pieds posés sur le sol. Remontez le long de vos jambes et faites l’inventaire des points d’appui de votre corps avec le fauteuil ou la chaise, l’arrière des cuisses, les fessiers, probablement une partie de votre dos, installez-vous dans vos points de contact. Comment sont vos bras? en appui sur le fauteuil ou sur votre propre corps?
  • Détendez les mâchoires, les épaules. Que font vos mains?
  • Et respirez. Sentez l’air frais qui entre dans vos narines, l’air légèrement plus tiède qui ressort.

Exemple: Vous attendez que le sommeil arrive?

  • Vous êtes allongé, sentez les points d’appui de votre corps sur le matelas, le contact de la tête sur l’oreiller, les épaules, le dos, les jambes, le pieds, sentez votre corps reposé sur le matelas, installez-vous, déposez-vous, laissez-vous porter.
  • Détentez les mâchoires, relâchez les épaules, détendez vos mains.
  • Prenez contact avec votre respiration, sans chercher à rien changer, posez tout simplement votre attention à l’entrée des narines, et observez le rythme, l’amplitude de votre respiration, laissez-vous bercer par le va-et-vient du souffle.

En conclusion, pour cultiver la détente tout au long de la journée, utilisez les moments d’attente pour vous détendre. Vous arriverez en fin de journée plus détendu, plus relaxé. C’est cela aussi gérer le stress au quotidien. Attente = Détente.

Cet article vous a plu? Vous voulez en parler? Lassiez-moi un commentaire. Merci.

 

Share Button

Ces articles peuvent vous intéresser